Ignorer et passer au contenu
Rafale MarketRafale Market

Bye bye les normes du vestiaire masculin : l’exemple de Timothée Chalamet

Cette histoire de l'Empire romain à laquelle beaucoup d’hommes pensent quotidiennement, moi je me demande si ce ne serait pas le signe d’une envie de reporter des robes plutôt que la nostalgie d’un pouvoir, non ?


La société se penche souvent sur la question de ce qu’il est acceptable de porter ou non par une femme en public. C’est un sujet brûlant dans certains pays en ce moment, dont la France mais c’est depuis toujours une notion contrôlée, débattue, transgressée. Dans certains pays, comme l’Inde, il est toléré de montrer son ventre, mais pas ses jambes. Dans d’autres, il est admis de se mettre seins nus sur la plage tant que l’on couvre ses fesses; ou bien, comme au Brésil, porter des mini-mini bikinis est chose commune mais il est hors de question de montrer ses tétons sur la plage. La question est donc très mouvante et surtout totalement imprégnée des différentes cultures dans lesquelles elle se pose.


À l’inverse, globalement on a l’air de tous.tes s’être mis d’accord sur le code vestimentaire masculin. Quand tu shoppes ton maillot de bain, tu ne vas pas longtemps hésiter entre le string et le short ; des fesses d’homme ça se couvre. Les épaules et les jambes c’est ok mais uniquement dans certaines narratives, si tu vas au sport ou que tu te balades dans un village de bord de mer l’été par exemple. Le torse nu peut aussi être accepté dans certaines situations mais si tu veux porter crop tops pour montrer ton ventre : lâche l’affaire, ce n’est pas fait pour toi.


Alors face à ces normes super lourdes, quel plaisir de voir des mecs comme Timothée Chalamet. Il ose casser tous ces codes pour porter ce qui lui plaît, même si cela implique de montrer ses épaules, son dos nu ou son décolleté. 

À la ville, Timothée Chalamet est team streetwear, hyper stylé mais confortable : sneakers, joggings, doudounes, casquettes et t-shirts oversize. 

Sur les tapis rouges en revanche, Timothée se transforme et maîtrise l’androgynous fashion avec goût et précision. Surtout qu’il sait s’entourer. Proche de Virgil Abloh avant sa disparition, il adopte le style du designer et porte ses créations pour Louis Vuitton. En 2019, il ose le harnais totalement brodé aux Golden Globes ; un accessoire qui fait passer une tenue chemise noire, pantalon noir à un tout autre level. C’est aussi un proche d’Haider Ackermann, qui l’habille très régulièrement et qui lui a offert l’un de ses looks les plus marquants : un ensemble rouge lave dos nu.

       © Depositphotos

En ce moment, à l’occasion de sa tournée pour présenter la sortie de son nouveau film Wonka, il s’illustre à chaque date comme une icône de style. Il adopte la méthode dressing approach, qui consiste à faire vivre le personnage d’un projet à travers le style de l’acteur ou l’actrice qui l’incarne. Top à paillettes transparent à Paris, ensemble en latex couleur lavande à Tokyo et costume rose en velours à Londres. On est fan et on attend juste la suite de la tournée.


Mais ne nous trompons pas. Timothée Chalamet ne change pas de personnalité entre la street et les paillettes, les deux facettes appartiennent bien au même style. Et bien que les formes passent du sweat oversize au blazer cintré, du top complètement transparent à la grosse doudoune, le style Timothée Chalamet est reconnaissable par deux caractéristiques permanentes : les couleurs et la brillance. Pas toujours utilisées sur le même outfit, mais on remarque qu’il n’hésite pas à porter à peu près toutes les couleurs qui existent, en version motif ou uni ainsi que des tissus brillants que ce soit du satin, du velours, du latex ou des broderies. C’est complètement validé de notre côté !


Alors pour conclure, on est super excités par cette nouvelle génération de mecs superstars qui pousse la gender-fluid fashion, ces célébrités qui redéfinissent la mode masculine comme Bad Bunny, Harry Styles ou Timothée Chalamet. À ce crew s’ajoutent des designers comme Louis Gabriel Nouchi ou Ludovic de Saint Sernin qui s’attellent à redéfinir la masculinité à travers le vêtement. On a une petite pensée pour Jean-Paul Gaultier qui a très certainement posé les bases qui permettent à cette nouvelle génération d’aller plus loin. Cette tendance n’a pas encore réellement dépassé la sphère fashion jusqu’ici, alors voyons si on est en train d’assister à un profond changement de codes ou si, ce style disparaîtra dans les limbes des trends oubliées avec la tecktonik et les NFT.